Skip links

Corona’daptation (7) : la colère

Dans la palette des émotions présentes ces jours-ci, en voici une que nous n’avions pas encore détaillée : la colère ; une émotion ambigüe car à la fois très présente dans notre pays (les français sont connus pour être râleurs) et en même temps très rejetée car beaucoup de personnes assimilent colère et crise de colère (donc agressivité). Or, nous l’avons vu, ressentir de la colère est approprié quand nous trouvons une situation injuste, que nous sommes frustré(e) dans l’un de nos besoins, que notre système de valeurs est touché.
Dans la situation actuelle, nous pouvons ressentir de la colère pour de nombreuses raisons :

  • Contre les autres : parce que certains ne respectent pas les règles de confinement, parce que vous estimez que c’est injuste de ne pas avoir le choix de suivre le confinement et d’être ainsi exposé au Covid-19, parce que vous estimez que votre employeur ne vous apporte pas la protection nécessaire,…
  • Si vous n’êtes pas à l’aise avec la colère (parce que vous l’associez à de la violence ), il est possible que vous soyez en colère… contre vous de ressentir cela.

Comment calmer cette émotion de colère ? tout d’abord en analysant ce qui l’a déclenchée et en acceptant ce ressenti.

Vous pouvez ressentir également une irritabilité permanente :

  • Car vous êtes en réaction de « combat » sous stress (le nombre élevé d’incivilités ou d’agressions dans les services des urgences témoignent que le stress peut générer de l’agressivité) : stress de ne pas pouvoir bien faire son travail actuellement (pas facile de télétravailler…), peur pour soi ou pour les autres quant à la contamination…
  • Parce que nous devenons intolérants à la frustration : nous avons de moins en moins de difficultés à nous nourrir, à nous distraire, à consommer, à nous rencontrer et avons obtenu, de plus en plus ces dernières années, une réponse immédiate à nos désirs. Or, dans la situation actuelle, il est bien question de frustrations et de devoir différer nos attentes.

De façon générale, la colère créant une tension dans votre corps, toute technique permettant une détente vous calmera (respiration, relaxation, méditation).
De façon plus spécifique, afin de calmer la colère dirigée contre les autres (pour éviter qu’elle ne se transforme en agressivité), je vous propose deux exercices :

  • Une lettre de colère. Vous allez rédiger une lettre à destination de la personne envers qui vous ressentez de la colère, sans vous autocensurer puisque vous n’enverrez pas la lettre. Le lendemain, vous relirez cette lettre et la détruirez par le moyen le plus symbolique pour vous (vous la brulez, la déchirez en petits morceaux, en faites une boule direction la poubelle…). Certes, votre colère ne tombera pas à zéro, mais vous pourrez constater qu’elle diminuera.
  • Transformer votre façon de penser. Plutôt que « tous ces c….égoïstes qui continuent de sortir » tentez un « des personnes se sentent touchées dans leur valeur de liberté » ou un « c’est plus difficile de rester enfermés dans certains environnements, petit appartement ou tensions dans la famille» ou encore « c’est un mécanisme de défense de ne pas vouloir voir le danger » ; votre pensée plus modérée devrait également calmer l’intensité de votre colère (vous vous souvenez : le lien entre nos pensées et nos émotions).

Il est d’autant plus important dans ce contexte de confinement d’apprendre à réguler la colère car, en huis clos avec des personnes stressées, cette colère pourrait devenir explosive et déborder vers des actes de violence dirigés contre soi ou contre les autres (triste conséquence du confinement : le nombre de signalements pour violences conjugales a triplé cette dernière semaine). N’oublions pas qu’en tant qu’adultes, nous sommes les modèles de nos enfants…

Je vous donne rendez-vous dans le prochain article pour parler ruminations.

Votre tâche du jour : rédigez une lettre de colère destinée à une personne (ou un groupe de personnes) envers qui vous êtes en colère.

Opinions

  1. Post comment

    Comment ça le français est un râleur ??? Merci pour vos articles qui nous permettent de nous sentir moins seuls en cette periode de confinement et de mieux comprendre et accepter nos émotions. Bon courage à vous.

    Permalink

Join the Discussion