Qu’est-ce que le stress ?

stress

Selon l’Agence européenne de sécurité et de santé au travail, le stress est le problème de santé le plus répandu dans le monde du travail avec 25 à 30% des salariés concernés.

Le stress est un phénomène complexe, identifié depuis plus d’un demi-siècle.

Il convient de distinguer stress aigu, qui est le stress qui nous permet de nous adapter à notre environnement (lors de danger ou de situations nouvelles) et stress chronique, qui aura de nombreuses conséquences négatives que ce soit pour l’individu (réactions somatiques, psychologiques et/ou comportementales), pour l’entreprise (coûts élevés directs et indirects) ou pour la société (en 2020 la dépression sera la première cause d’invalidité).

Parmi les différentes définitions existantes, retenons surtout celle de l’Accord National Interprofessionnel :

« Un état de stress survient lorsqu’il y a déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception qu’elle a de ses propres ressources pour y faire face. L’individu est capable de gérer la pression à court terme mais il éprouve de grandes difficultés face à une exposition prolongée ou répétée à des pressions intenses » . Le stress n’est pas une maladie mais une exposition prolongée au stress peut réduire l’efficacité au travail et peut causer des problèmes de santé.

Les facteurs influençant le stress

On considère que deux types de facteurs vont influencer le stress (facteurs qui vont faire qu’un individu considère un événement comme stressant) :

  • les facteurs liés à l’individu (sa personnalité, ses stratégies de gestion du stress…)
  • les facteurs liés à l’organisation. On peut schématiquement regrouper les facteurs liés à l’organisation en quatre grandes catégories :
    • Les facteurs liés aux tâches et aux rôles (les plus fréquents) : surcharge de travail, interruption de tâches…
    • Les facteurs liés aux exigences des salariés vis à vis de leur travail : manque de reconnaissance du travail accompli, conflit de valeurs …
    • Les facteurs liés aux relations de travail : Mauvaises relations avec les supérieurs hiérarchiques, les subordonnés, les collègues, les clients.
    • Les facteurs liés à un vécu difficile des changements : environnement socio-économique difficile, précarité d’emploi…

Depuis quelques années est apparu un stress de performance, c’est-à-dire une vie en «surrégime» avec l’obsession du temps et des délais.

Des actions de prévention

  • prévention primaire : Afin de combattre le stress à sa source, il conviendra de réaliser un diagnostic de risques psychosociaux qui permettra d’identifier les points de tensions (donc les points d’amélioration) mais qui permettra également de mettre à jour les sources de satisfaction des salariés (les ressources déjà disponibles). A partir de ce diagnostic (obtenu par des questionnaires quantitatifs ou suite à des entretiens en groupe ou individuels), des préconisations sont ensuite proposées. En parallèle de ce diagnostic, il est important que soit mis en place un groupe de pilotage interne puis des groupes de travail  (formation/sensibilisation des membres et animation des groupes proposées par Sophie Morin Conseils)
  • prévention secondaire : des formations sont proposées aux managers sur le thème du stress (qu’est ce qui peut stresser mes collaborateurs, comment me positionner et comment gérer mon propre stress ?) ainsi que des formations de gestion du stress à destination des salariés (formation éligible dans le cadre du DIF). Un accompagnement individuel peut être également proposé pour développer les compétences de gestion du stress. Les formations proposées (avec lien vers formation)
  • prévention tertiaire : en cas de conséquences importantes du stress (attaque de panique, dépression, états de mal-être,.. ) un suivi psychothérapeutique peut être proposé (lien avec accompagnement)

[jwplayer mediaid= »289″]