Skip links

Le 13 Novembre : journée de la gentillesse

La journée de la gentillesse est présente dans une quinzaine de pays (World Kindness Day) et dérive d’une initiative née au Japon dans les années 1960 qui avait pour objectif de prendre soin de l’autre en le manifestant par des petites attentions (cartes, sourires, geste de solidarité..).gentillesse2

Cette notion est-elle donc devenue si obsolète qu’on doive la (re)mettre à l’honneur le temps d’une journée ?

 Existe-t-il des inconvénients à être gentil ?

La gentillesse peut avoir une connotation négative dans le monde du travail car elle peut être vue comme un manque de confiance en soir, une incapacité à dire non ou une peur du conflit. A tel point qu’une méta analyse de 2011 montrait une tendance des salariés vus comme “désagréables” à être mieux payés que leurs collègues faisant preuve de gentillesse … Comme le dit Thierry Lhermitte dans le Père Noel est une ordure : « je n’aime pas dire du mal des gens, mais c’est vrai qu’il est gentil !».

Dans le monde politique, la gentillesse est également mal vue car associée à un manque d’autorité : Le jour même où, il y a 3 ans,  François Hollande recevait le prix de « l’homme politique le plus gentil », il voyait sa côte de popularité chuter de plusieurs points.

A titre individuel, ce qui nous retient d’être gentil peut être la peur de « se faire avoir » et de « passer pour un imbécile »… on apprécie les gentils mais on craint de l’être soi-même ! Conclusion : de plus en plus de personnes hésitent à se montrer gentils et c’est ainsi que l’on constate que 43% des actifs souffrent d’agressivité au travail ; rappelons que cette recrudescence de l’agressivité peut aussi s’expliquer par une augmentation du stress (mais c’est « le serpent qui se mord la queue » : plus je suis stressé, plus je risque d’être agressif, et plus il y a d’agressivité, plus je suis stressé).

Que gagne-t-on à être gentil ?

Si la gentillesse est dans le fonctionnement naturel des « fais plaisir » (lire l’article « ces petites voix qui nous influencent »), les autres salariés peuvent aussi en tirer un bénéfice : le fait d’être gentil va renforcer notre estime de nous-même et avouons que de voir des sourires sur des visages rend la vie plus agréable au quotidien !

La gentillesse nous permettra de générer moins d’agressivité ambiante mais également de se créer un réseau social fort en cas de besoin, le soutien social étant  un facteur fort de résistance au stress.

Enfin, la gentillesse a un impact positif sur la santé en stimulant la sécrétion de sérotonine (effet antidépresseur naturel) ; La gentillesse donne un sentiment de bien-être et de bonheur or, de nombreuses études ont montré qu’être heureux permettait de vivre plus longtemps et en meilleure santé.

Comme le souligne, le professeur suédois Stefan Einhorn « Celui qui fait preuve d’amabilité et d’empathie et pratique la gentillesse avec intégrité, solidarité et quelquefois courage, a compris l’intérêt qu’il pourrait tirer à l’être. Il sait qu’il a tout à gagner à être bon. La gentillesse authentique, c’est-à-dire non feinte et sans une quelconque attente de “ retour sur investissement ”, est sans doute la stratégie la plus habile pour mener une vie épanouie. Les bonnes actions sont toujours récompensées car les bienfaits que nous prodiguons aux autres nous reviennent d’une façon ou d’une autre. La bonté est une spirale vertueuse ».

Alors la gentillesse en entreprise, une naïveté ?gentillesse

Si, à ce jour, plus de 300 entreprises ont déjà signé l’appel à « plus de bienveillance au travail » lancé par la revue Psychologies, c’est qu’il doit être possible de la réhabiliter tant au niveau du management qu’entre collègues  http://formatys.files.wordpress.com/2012/04/appel-a-plus-de-bienveillance-au-travail.pdf

S’inspirant de Confucius qui considérait que la qualité fondamentale d’un chef était la bienveillance, certains consultants avancent désormais que la gentillesse est une qualité indispensable chez un manager. Parmi ceux-ci, Bruno Jarrosson est récemment intervenu dans un colloque de coaching avec une présentation sur « réalisme et gentillesse en management », sachant qu’il définit la gentillesse comme le fait d’accepter la vision du monde de l’autre.

 Alors je vous souhaite à tous une belle journée conviviale avec un sourire, un merci ou tout autre geste de partage!… et ne réservons pas ces comportements de gentillesse uniquement au 13 novembre…

Rejoignez la discussion